04 octobre 2007

DES GENS COMME VOUS ET MOI

PAN !!!!

Jean_Paul Descours partit comme une fusée scotchant les autres coureurs sur la ligne de départ. Il jeta un coup d’œil rapide derrière lui pour s’assurer de sa performance et s’étonna lui-même de la lenteur à laquelle les marathoniens avaient débuté leur course.

Trois ans…… voilà trois ans qu’il attendait ce moment.

Jean-Paul courait en professionnel depuis plusieurs années maintenant, il avait gravit les échelons de la discipline avec beaucoup de mal dans les premières années. Il lui avait fallut quelques temps pour comprendre que la course à pieds, ça n’est pas que de l’endurance et de la discipline, mais qu’il fallait se servir de sa tête.

Sa première course, il l’avait gagné en faisant un croc en jambe au leader quelques mètres avant l’arrivée. Un geste malheureux qui fut considéré comme un accident aux yeux de tout le monde. Il se souvient encore que son esprit était plus absorbé par l’événement en lui-même que par la récompense qu’il reçu lors de la remise des médailles.  Le même genre d’incident se produisit à plusieurs reprises durant les courses suivantes, perte d’équilibre des concurrents, chutes inexplicables, poussière dans les yeux arrivée d’on ne sait où….

Jean-Paul pouffait de rire en y repensant, il avait fait cela avec tellement d’adresse que personne ne se doutait qu’il était le responsable de ces accidents.

Il observa à nouveau ses concurrents. Ces derniers couraient à quelques mètres derrière lui sans chercher à le dépasser, leurs regards laissaient paraître un mélange de crainte et de respect lui semblait-il, c’est sans doute sa réputation qui le rattrapait. Une douleur lancinante le tiraillait depuis le départ de la course, sans doute une mauvaise préparation.

Il y a trois ans de cela, le niveau de Jean Paul était à son apogée. Il était connu par tous comme étant l’adversaire à ne surtout pas provoquer. Ses dernières manigances avaient fait grand bruit dans la profession, il avait même évité la prison….. faute de preuves... Un empoisonnement collectif dont il était très fier et dont l’élaboration lui avait demandé beaucoup d’énergie.

L’avancée vers la ligne d’arrivée se passait plutôt bien, les coureurs étaient toujours parqués derrière lui sans osé se rapprocher, le respect faisait place peu à peu à l’admiration et le public hurlait son nom depuis quelques kilomètres….. quelle consécration. Il souffrait de plus en plus des vieilles blessures de son accident.

C’était il y a trois ans, une de ses victimes lui avait joué un mauvais tour, il avait foncé sur lui au volant de son coupé sport et l’avait envoyé valdinguer à deux mètres du sol….

Trois ans d’hospitalisation et de rééducation pour se remettre de cette honteuse tentative de meurtre… comment avait-il osé ?...

Encore une dizaine de mètres avant l’arrivée. La foule était en transe et chantonnait un air où son nom revenait comme celui d’un héros. Il faillit s’écrouler quelques pas avant la ligne blanche mais ses concurrents le saisirent par les bras et l’aidèrent à accomplir la distance qui le séparait de la victoire….

Les spectateurs l’acclamèrent comme jamais, les coureurs étaient en contemplation devant une telle volonté.

Après quelques heures de liesse, Jean-Paul Descours laissait ruisseler l’eau de la douche sur sa peau, le bas de son corps lui faisaient horriblement mal, il avait le regard triste, le visage blême. Il alla s’asseoir près de son vestiaire en réalisant qu’il venait de faire sa dernière course en tant qu’être normalement constitué.

« Désormais ma place est aux Handi-sport » se dit-il en retirant ses nouvelles prothèses en carbone.

Posté par Rackael à 13:54 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


Commentaires sur DES GENS COMME VOUS ET MOI

    Quelle volonté, quel courage... Je suis zému par tant de bravour ! J'imagine à peine ce qu'il serait capable de faire à de pauvre handicappés

    Posté par Tite Chlotte, 08 novembre 2007 à 18:35 | | Répondre
  • Le but de cette nouvelle est de laissé le lecteur perplexe face à un sentiment génant qui est de détester un handicapé pour ses actes passés.... C'est politiquement pas correct
    Merci de ta visite.

    Posté par Rackael, 08 novembre 2007 à 19:02 | | Répondre
  • Je ne m'attendais pas du tout à cette chute, bien imaginée. Histoire courte comme j'aime et chute inattendue.

    Posté par Loula, 06 octobre 2007 à 20:48 | | Répondre
  • Réponse

    Merci Loula, j'aime bien surfer avec les sujets délicats.

    Posté par Rackael, 07 octobre 2007 à 11:38 | | Répondre
  • Heuuu alors j'avoue que tu m'as bleuffé..au fil de ma lecture je m'imaginais le p'tit scénario que
    t'aurais pu prendre mais là...ouai! chapeau la chute m'a scotchée!

    Posté par Candide, 10 octobre 2007 à 08:55 | | Répondre
  • Réponse

    Candide> Vi, le but avec mes petits écrits est de savoir comment va finir l'histoire, en général ca surprend un peu.

    Posté par Rackael, 10 octobre 2007 à 14:56 | | Répondre
Nouveau commentaire